Castres
ailLautrec
sidobre
MoulinLautrec
Le-Tarn-1
Cordes
cathedrale-albi

Un peu d’histoire :

On trouve des traces de présence humaine dans le département du Tarn, datant d’un demi million d’années, mais son histoire écrite date des premiers accords entre Rutènes et Romains. Le Tarn (qui s’appelait Albigeois sous l’Ancien Régime) fut tour à tour romain, wisigoth et franc, l’Albigeois prend une autonomie primordiale sous la domination des vicomtes d’Albi.  Il accède au domaine royal grâce à la croisade des Albigeois. Spécialisée dans la culture du pastel la « région » albigeoise commence à s’enrichir, présageant une consécration industrielle admirable au début du XVIIIe siècle grâce à deux pôles focalisés sur le charbon (Carmaux) et l’énergie hydraulique (alentour de Castres). L’Albigeois devient le département du Tarn (nom de la rivière qui le traverse) en 1790. Pour l’anecdote, la première préfecture du Tarn fut Castres. En 1796 elle perdit sont « titre » au profit d’Albi en raison d’une faible implication révolutionnaire.

 

Les tourismes dans le Tarn :

Le tourisme dans le Tarn a plusieurs facettes, un tourisme historique et culturel et un tourisme sportif et naturel.

Tourisme « historique »

Pour les amateurs d’histoire ancienne avec le circuit des Statues-Menhirs des monts de Lacaune et le dolmen de Vaour. Vous pouvez aussi découvrir une cité gallo-romaine sur l’archéosite de Montans. La période médiévale n’est pas en reste, avec de nombreux édifices médiévaux, que ce soit la vieille ville d’Albi, les bastides ou les vestiges fortifiés. Au cours du XIIIe siècle de nombreuses bastides ont été créées, bouleversant ainsi l’architecture du Tarn. Un des plus beaux exemples est certainement Cordes-sur-Ciel pour la qualité de sa conservation. N’hésitez pas à visiter Castelnau-de-Montmiral et Puycelsi qui appartiennent au club des Plus Beaux Villages de France. Le 17 juin 2006 l’ église notre dame du bourg de Rabastens est classée au patrimoine mondial de l’humanité (UNESCO), l’édifice religieux se trouvant sur les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Le 31 juillet 2010 la cité épiscopale d’Albi est à son tour classée au patrimoine mondial de l’humanité.

Tourisme « culturel »

La palette « Culture » du Tarn est assez fourni. Vous pouvez visiter de nombreux musées, comme celui de la mode ou le musée Toulouse Lautrec ou encore un « petit » musée à la gloire du navigateur-explorateur malheureux Jean-François Galaup de Lapérouse à Albi. Voici une liste non exhaustive de musées dans le département : Le musée Goya à Castres, le musée de la mine à Cagnac-les-mines ou celui du verre à Carmaux. Pour en savoir plus sur un des passé industriel (forges et aciéries) du Tarn n’hésitez pas à aller visiter le musée du Saut du Sabot à Saint Juery. Toujours dans le registre de l’industrie et des métiers, la maison des métiers du cuir décrit le passé récent de la mégisserie graulhétoise. A voir aussi à Nages, le musée de la vie paysanne en Haut-Languedoc.

Les festivals, concerts et autres fêtes sont aussi nombreux dans le Tarn. Une des figures de proue des événements est sans conteste le Carnaval d’Albi qui débute courant février. Mais on peut citer aussi le festival Pause Guitare (en juillet), qui s’est imposé au fil des années comme Le Grand festival du Tarn, avec des têtes d’affiches régional, national et international. Le festival Rock In Opposition est aussi un festival de grande qualité, pour découvrir ou re-découvrir des musiques (national et surtout international) que vous n’entendrez pas dans d’autres festivals, programmation relativement « pointu ». Il y a bien d’autre festivals comme celui du rire à Vaour, Extravadanses (en juillet) à Castres. Le cinéma a aussi ses festivals dans le Tarn avec Cinéfeuilles (en juin) à Gaillac et le festival du film d’Albi. Mettez vous à l’heure médiévale avec la fête du Grand Fauconnier à Cordes sur Ciel. En août Gaillac fête les vins, une occasion de découvrir ou re-découvrir les crus locaux, et Lautrec fête son ail rose.

Tourisme « sportif »

Avec un grand nombre d’activités de pleine nature comme le canyoning , le ski de fond, le canoë-kayak ou la randonnée,  qui sont des moyens de découvrir un département diversifié et agréable. A signaler que pour les amateurs de sport ‘décontractés » et de loisirs, peuvent aller près de Carmaux à Cap Découverte, sur le site de l’ancienne mine à ciel ouvert. Au programme : VTT, ski ou snowboard sur piste synthétique, luge, roller, skate park, tyrolienne géante, baignade… Vous pourrez aussi pratiquer des activités nautiques dans le Tarn, comme la pêche ou la voile mais aussi vous détendre et vous baigner dans les nombreux lacs et espaces aquatique. Les passionnés de cyclisme pourront parcourir les différents itinéraires cyclistes, plusieurs niveaux étant disponibles. Quant aux amoureux de sport mécanique, ils se tourneront vers le grand prix automobile d’Albi.

Tourisme « nature »

En allant du Pays de Cocagne aux Monts de Lacaune, de la Montagne Noire à la Vallée du Tarn, il est facile de découvrir le département sous d’autres perspectives, que ce soit via les sentiers et itinéraires de randonnée (3 500 km d’itinéraires), sur l’eau ou dans les airs. Une multitude de jardins et de parcs sont visibles dans tout le Tarn. Faites de singulières balades en gabarre, à Albi ou à Castres, vous permettant la découverte des trésors cachés du Tarn et de l’Agout. Les lacs sont également au rendez-vous au cœur du Tarn, pour se balader ou pique-niquer autour du lac de Razisse ou du lac de la Bancalié. Il est aussi possible de se balader dans la campagne Tarnaise sur des rails en utilisant un vrai train à vapeur. Ou de découvrir, par les airs (en montgolfière pour être plus précis), ce beau département.

Produits du terroir

Des fruits,des légumes et des céréales sont produits dans le département. On trouve beaucoup de maraichers et de vergers (pommes, poires, kiwis, cerises…). Il y a aussi l’ail rose de Lautrec, le safran, la truffe noire, les respounchous, les champignons (cèpes, girolles ou saint-Michel). De la charcuterie aussi avec les pâtés, terrines et autres salaisons. Concernant la viande, le Tarn est une région d’élevage bovins, notamment des blonde d’Aquitaine. Le foie gras, le confit de canard et les magrets sous label IGP (canard à foie gras du sud-ouest) sont aussi élevé dans le Tarn. La plupart des volailles Tarnaises ont les labels rouge et IGP « volailles du Languedoc » et « volailles du Lauragais ». L’élevage de pigeons et une tradition séculaire dans le Tarn, Les pigeonniers du Mont Royal perpétuent cette tradition. Des poissons de rivières peuvent être péchés ou dégustés grâce aux nombreux cours d’eau qui traversent le département. Les fromages sont aussi à l’honneur avec le célèbre Roquefort (40 % environ de l’aire d’appellation du Roquefort se trouve dans le Tarn), mais aussi le fromage de brebis, les cabécous (petits fromages de chèvre). Émoustillez vos papilles avec les desserts et autres gâteaux made in Tarn, comme le poumpet, les oreillettes, les merveilles, les janots ou les croustades. Les boissons alcoolisées produites dans le département sont les vins (Gaillac), les eau de vie et les bières.

Les restaurants

La restauration Tarnaise propose un vaste choix de restaurant, allant des restaurants étoilés en passant par les restaurants gastronomiques, les restaurants végétariens, les restaurant « du monde » ou pour un en-cas sur le pouce. Il y en a pour toutes les bourses et tous les goûts.
Découvrez notre sélection de restaurants, pour passer un moment gourmand dans le Tarn.